Si le Défi sportif AlterGo est aussi bien organisé, c’est grâce aux Solutions One Sky et à ses techniciens informatiques, qui s’assurent que notre équipe puisse communiquer et gérer l’information, même en télétravail! Nous nous sommes entretenus avec ce précieux partenaire du Défi sportif AlterGo par l’entremise de Monsieur Martin Girard, président-directeur général de One Sky et membre du conseil d’administration d’AlterGo.

M. Girard, pourriez-vous nous indiquer, en quelques mots, votre rôle au sein de One Sky?

Je suis président et fondateur de la société. Historiquement, elle s’est appelée CDGI et, en 2016, on a changé de nom pour One Sky. Mon rôle, au sein de l’organisation, c’est la responsabilité de tout ce qui est finance et ressources humaines. Mais ça, c’est mon deuxième rôle, parce que mon premier rôle, c’est tout ce qui est vente et développement des affaires. On dit souvent, dans les petites ou moyennes entreprises (PME), qu’on est « jack of all, master of none » (touche-à-tout)!

Photo corporative de Martin Girard, président-directeur général de One Sky et membre du conseil d’administration d’AlterGo.

Martin Girard, président et fondateur des Solutions One Sky Inc.

Comment décrivez-vous les services One Sky en 3 mots?

Simplicité, intégrité et efficacité.

Qu’est-ce qui fait de One Sky une compagnie engagée?

Le but d’une PME est de faire de l’argent, mais une société incorporée comme la nôtre se doit de redonner. Après tout, une incorporation, c’est une personne morale, au sens de la loi. Cette personne morale-là doit devenir un citoyen responsable qui, lui, se doit d’aider la communauté.

J’aime bien avoir le sentiment que je peux aider, dans quelque chose qui n’est pas nécessairement associé à ce que je vis. Par exemple, si on prend AlterGo, je n’ai pas de membre de ma famille qui a un handicap ou des problèmes en lien avec l’accessibilité universelle.

Ma deuxième implication est avec la Maison Victor-Gadbois, qui offre des soins palliatifs aux personnes en phase terminale. Nécessairement, oui, j’ai eu des décès dans ma famille, mais je ne veux pas que mon appui à une cause soit seulement motivé par : « Bien, parce que j’ai vécu ça, je vais aller aider là ». Je veux donner où je sens que les gens vont apprécier ce qu’on fait.

De quelles façons One Sky a-t-il innové dans les dernières années?

Je dirais par l’approche humaine avec ses employés; la participation au niveau de la gestion, au niveau de l’embauche. On implique beaucoup nos employés. Quand vient le temps de sélectionner une nouvelle ressource à l’interne, c’est eux qui vont prendre la décision. Ils vont choisir les candidats retenus. Ça, c’est l’innovation côté philosophique de l’entreprise : être plus près des employés.

Pour l’innovation technologique, c’est d’être capable de vulgariser, à leur plus simple expression, les technologies, tout en déployant des produits qui vont répondre aux besoins des clients. C’est aussi important d’avoir une forme de facturation simple et efficace. Nous avons une tarification mensuelle qui inclut plusieurs services, donc ça devient plus facile pour le client. Ça, c’est une grosse innovation technologique et marketing. Notre offre n’est pas axée sur un produit, mais sur un ensemble de besoins.

Quels sont les défis des Solutions One Sky avec la pandémie?

Ce ne sont pas vraiment des défis, mais plutôt des opportunités pour nous. Il n’y a pas eu de mises à pied, même si à un moment donné, on aurait « dû » en faire, pour une question de santé financière. On a plutôt traité ça en opportunités avec les employés et on en a profité pour s’atteler à des projets qu’on souhaitait voir arriver depuis longtemps. Suivre des formations, aussi. Nonobstant que le gouvernement avait déployé des efforts pour financer les formations des organismes et entreprises, on s’était déjà engagé dans une formation, parce que ça faisait longtemps qu’on voulait la suivre. C’était le bon moment!

Cette année, vous avez été le premier civil à participer au Tour cycliste des policiers du SPVM au profit du Défi sportif AlterGo. Il s’agissait d’ailleurs d’une année record, avec un montant amassé de 44 263$! Comment avez-vous trouvé l’expérience?

Écoute, ça, c’était magique. C’était vraiment impressionnant et fort agréable. C’est sûr que c’est quelque chose à répéter. Il y a une très belle chimie dans l’équipe, une belle vague d’opportunités pour AlterGo.

Dans tous les métiers, il y a des choses qu’il faut respecter. Malgré les jugements favorables ou défavorables qu’on peut avoir sur le corps policier de Montréal, il y a un groupe de personnes à l’intérieur de ce métier-là, qui ont à cœur AlterGo. Et ce noyau-là, il faut le protéger, il faut bien l’entretenir, parce que c’est super bon pour l’organisme. Les gens y croient. Il y a un engouement naturel là-dedans et ça, ça n’a pas de prix.

Lors du Tour cycliste des policiers du SPVM 2020, Martin Girard porte un maillot de cycliste aux couleurs du Défi sportif AlterGo.Martin Girard porte un maillot de cycliste

Martin Girard, lors du Tour cycliste des policiers du SPVM 2020.

Merci à toute l’équipe de Solutions One Sky Inc. de nous sortir de nos faux pas informatiques et de nous accompagner dans l’organisation du Défi sportif AlterGo!

Abonnez-vous à notre infolettre pour ne rien manquer des actualités du Défi sportif AlterGo!
Abonnez-vous à notre infolettre pour ne rien manquer des actualités d'AlterGo!
Share via
Copy link