À un an des Jeux paralympique de Paris 2024 et 63 ans après leur création, le temps est venu de faire le point sur les retombées de cet événement unique au monde. Les Jeux paralympiques sont-ils un moteur de changement social? Si oui, quels changements ont-ils jusqu’à maintenant?

 

Moteur et exutoire

Il est probablement juste de penser qu’à l’approche des Jeux paralympiques, plus d’une personne ayant une limitation fonctionnelle suivra le déroulement des épreuves avec attention. C’est dans cette direction que pointait Daniel Lanteigne dans un article de Radio-Canada publié en 2018 et rédigé par Robert Frosi, que vous pouvez lire ici.

À l’époque directeur général de la Fondation RÉA, une fondation hospitalière spécialisée en réadaptation pour l’Institut universitaire sur la réadaptation en déficience physique de Montréal (IURDPM), Daniel Lanteigne était aux premières loges pour constater l’effervescence qui s’emparait des patients du centre où il travaillait lors des Jeux paralympiques. Aux yeux de patients qui entament souvent leur réadaptation en étant repliés sur eux-mêmes, des para-athlètes qui s’illustrent devant les caméras et qui évoluent dans un cadre médiatique éclatant servent assurément de modèles. En démontrant leurs capacités physiques, ils exposent ce que nous sommes tous capables de faire avec de la persévérance et de la patience. Ces 2 qualités sont essentielles dans un contexte de réadaptation physique où il n’est pas rare de considérer la route à parcourir comme une montagne à gravir.

Mais plus encore, le gain de visibilité des Jeux paralympiques se manifeste aussi dans l’importance croissante de développer des prothèses pour aider les para-athlètes à atteindre le meilleur d’eux‑mêmes. Que les prothèses coûtent une fortune ou qu’elles soient bon marché, leur développement et leur mise au point exigent une expertise qui, au bout du compte, peut faire bénéficier la société.

 

Changements sociaux

Les répercussions apparaissent aussi à une échelle bien plus grande. Dans un article publié sur le site internet des Nations Unies, Sir Philip Craven, Président du Comité international paralympique entre 2001 et 2017, décrit en détail les retombées positives dans plusieurs pays qui ont accueilli les Jeux paralympiques au cours des années.

En 2008, les Jeux paralympiques de Pékin, en Chine, ont énormément contribué à l’avancement de l’accessibilité universelle dans le pays. Selon Sir Philip Craven, l’attitude des Chinois a changé après le passage des Jeux chez eux. Après sa nomination en tant que pays hôte des Jeux paralympiques, la Chine a voté une nouvelle loi en matière d’accessibilité des bâtiments. Elle a dépensé plus de 150 millions de dollars pendant les 7 années qui ont précédé les Jeux paralympiques pour l’aménagement de 14 000 bâtiments accessibles dans le pays. Ce qui équivaut l’équivalent de la somme dépensée dans les 20 dernières années pour améliorer l’accès des personnes avec une limitation fonctionnelle aux infrastructures.

Le pays comptait ensuite parmi les premiers signataires de la Convention des Nations Unies relative aux droits des personnes handicapées qui est entrée en vigueur le 3 mai 2008. La même année, l’amendement de la loi chinoise sur la protection des personnes avec une limitation fonctionnelle est aussi entré en vigueur. Elle stipule que l’État et la société doivent prendre des mesures pour améliorer l’accessibilité des bâtiments aux personnes handicapées et leur fournir les informations nécessaires pour leur permettre de participer à la vie sociale sur un pied d’égalité.

À Rio, en 2016, la venue des Jeux paralympiques a amené un vent de changement dans la ville. L’état a investi près d’un million de dollars pour améliorer l’accessibilité de nombreuses attractions touristiques de la métropole. Dans le cadre des Jeux, le gouvernement a aussi construit une nouvelle infrastructure de transport accessible, ce qui simplifie le déplacement des personnes ayant une limitation fonctionnelle. De plus, un an avant le début des Jeux paralympiques, le gouvernement brésilien a voté la loi sur l’inclusion des personnes handicapées qui a pour objectif d’éliminer les obstacles à l’accessibilité des transports, des logements, des services, des établissements éducatifs, des activités sportives et dans l’exercice de leur citoyenneté.

En somme, de par leur importance et leur visibilité grandissantes, les Jeux paralympiques ont un poids considérable pour l’avancement de l’accessibilité universelle. En plus d’être un événement divertissant et rassembleur, ils sont la preuve que tous ensemble, nous pouvons démolir les barrières et améliorer la société.

Abonnez-vous à notre infolettre pour ne rien manquer des actualités du Défi sportif AlterGo!
Abonnez-vous à notre infolettre pour ne rien manquer des actualités d'AlterGo!
Share via
Copy link