Chaque année, le Défi sportif AlterGo mobilise plusieurs personnes. Impossible d’y arriver sans l’aide des bénévoles qui soutiennent l’élan de cet évènement d’envergure. Ils seront plus de 1 000 à donner de leur temps cette année et pour leur rendre hommage en cette dernière journée de la Semaine de l’action bénévole, voici Manon Charron et Julie Couture!

Physiothérapeute auprès des enfants qui ont une limitation fonctionnelle, c’est en tant qu’accompagnatrice que Manon Charron a participé pour la première fois au Défi sportif AlterGo en 2010, une activité qui va comme un gant à quelqu’un qui fait déjà du sport scolaire avec les jeunes. À l’époque, le Défi sportif AlterGo lui avait confié le poste de la logistique au circuit Gilles‑Villeneuve. L’année suivante, elle était devenue gérante du même site. Elle a ensuite été responsable des résultats, puis finalement responsable des remises des médailles.

« Le sport fait partie intégrante de ma vie depuis que je suis toute petite. Puisque je travaille aussi avec les personnes qui ont une limitation, ça crée un mélange qui fait que le sport adapté m’intéresse beaucoup. »

Voilà le parfait exemple de la stimulation qui attend les bénévoles lorsqu’ils prêtent main‑forte! Mais ce n’est pas nécessairement la seule chose qui pousse Manon à revenir chaque année. Plus significatif à ses yeux, c’est le sourire des gens. L’évènement est festif et l’effervescence épingle les pommettes sous les yeux. Il y a quelque chose de réjouissant à donner de son temps pour une bonne cause, de voir le résultat de son travail une fois achevé. Beaucoup de choses sont à faire sur une période de 10 jours. Aussi, beaucoup de raisons de sourire et de s’émerveiller.

« Lorsque j’ai demandé à des ami(es) cyclistes de venir faire du bénévolat, ils ont accepté. Ils s’attendaient à quelque chose de petite envergure. Mais ils se sont aperçus que c’était plus gros que ce qu’ils pensaient, que c’était d’envergure internationale et qu’il y avait des athlètes de haut niveau. »

C’est une petite victoire que de montrer à des gens qui ne sont pas dans le milieu que le monde du sport adapté est plus important et plus gros qu’on pense de prime abord.

« J’ai pu faire connaitre le sport adapté à mon entourage, à mon centre de réadaptation, à mes ami(es). » partage Manon.

Pour preuve, sa fille de 24 ans vient avec elle cette année. C’est rendu une habitude de l’accompagner lors de chaque Défi sportif AlterGo.

 

Julie Couture : une bénévole déjà comblée

Notre deuxième bénévole, Julie Couture, n’en est pas à sa première expérience en bénévolat. Elle a déjà donné de son temps au championnat canadien de parahockey. C’est cependant sa première fois au Défi sportif AlterGo. Elle chronomètre les affrontements pour la Coupe du monde de World Boccia à l’aréna Maurice‑Richard. Connaissait‑elle le boccia avant ses premières heures de bénévolat? Oui, mais dans les grandes lignes seulement.

« C’est la première fois que je m’attarde à regarder une partie de boccia. La précision et la concentration des athlètes sont vraiment fascinantes. On ne se l’imagine pas quand on regarde ça de loin, mais c’est beaucoup de stratégies », constate la bénévole.

Julie Couture n’est pas surprise d’aimer son expérience. Étant donné que son fils a une limitation fonctionnelle, elle a déjà assisté à plusieurs compétitions en sport adapté. Elle sait de quoi il en retourne : c’est toujours plaisant, toujours agréable. Elle savait donc qu’elle allait avoir du plaisir.

« Ce qui m’éblouit est vraiment la qualité de l’organisation. J’ai déjà participé à des organisations d’évènements du genre où tout est concentré en une journée et où tout doit aller comme sur des roulettes. Ici, ça semble se faire sans effort! Pourtant, on sait que c’est sans aucun doute énormément de travail. En tant que bénévoles, on se sent bien accueillis, on est bien encadrés et on fait de belles rencontres. »

Sans aucun doute, Julie Couture répèterait l’expérience. Selon elle, des évènements comme ça doivent avoir lieu. C’est pour cette raison que les bénévoles sont importants, car leur apport est crucial. En tant que parent d’un fils avec une limitation fonctionnelle, elle aime savoir qu’il n’y a pas d’obstacle pour des gens comme lui et qu’il est possible de pratiquer le sport ou l’activité culturelle de son choix.

Les bénévoles accompliront près de 20 000 heures de bénévolat pour le Défi sportif AlterGo. Si certains bénévoles donnent de leur temps individuellement, d’autres s’inscrivent en groupe. Songeons par exemple à des groupes de travail, des groupes scolaires, communautaires ou sportifs. Et les postes à combler sont nombreux! Que ce soit l’accueil des athlètes à l’aéroport, l’escouade verte, l’animation, la préparation, la cafétéria, le chronométrage, il y en a pour tous les gouts. Il suffit de vouloir donner du temps!

Abonnez-vous à notre infolettre pour ne rien manquer des actualités du Défi sportif AlterGo!
Abonnez-vous à notre infolettre pour ne rien manquer des actualités d'AlterGo!