Ça pouvait sembler être un rêve impossible. Déjà tout jeune, Nathan Galarneau-Desjardins était un grand fan de hockey. Il regardait avec son père les matchs des Canadiens de Montréal et rêvait de jouer lui aussi. Ses parents ont dû être honnêtes avec lui : à cause de son handicap, il serait difficile pour lui de tenir en équilibre sur ses patins.

C’est une annonce sur Facebook qui a fait découvrir le hockey sur luge à la famille : la solution toute désignée pour permettre à Nathan de pratiquer son sport préféré.

C’était il y a quatre ans et depuis, Nathan Galarneau-Desjardins, 12 ans, jeune sportif compétitif et plein d’énergie, joue pour les Pirates de Montréal, participe à des tournois au Canada et aux États-Unis et se rapproche de son rêve de devenir un parahockeyeur professionnel au sein de l’équipe canadienne.

Il partage cette expérience avec son père Ian qui a commencé par simplement conduire Nathan à ses pratiques avant de s’impliquer de plus en plus dans l’équipe parahockey junior de Montréal. Aujourd’hui, il en est le gérant. Bien qu’il souhaite éviter de mettre trop de pression sur son fils, il fait tout ce qu’il peut pour lui donner tous les outils nécessaires dont il aura besoin s’il poursuit son rêve de jouer avec l’équipe nationale. Mais plus que tout, Ian veut s’assurer que les membres de son équipe aient les mêmes expériences que les autres équipes sportives, en organisant des matchs parents-enfants, par exemple.

À sa première participation au Défi sportif AlterGo, en 2023, Nathan a gagné deux médailles de bronze, l’une avec son équipe de parahockey et l’autre en athlétisme, au lancer du poids. Cette année, en plus de participer aux mêmes compétitions, Nathan est fier d’être athlète ambassadeur pour l’événement.

En parlant avec Nathan, on sent sa passion pour le hockey, son esprit compétitif et son ambition. D’ailleurs, son conseil pour les jeunes sportifs est simple, mais efficace : « Visez toujours le sommet ».

Peux-tu me parler de ta première expérience au Défi sportif AlterGo?

C’était l’an passé. J’ai joué au parahockey avec mon équipe et j’ai fait le lancer du poids dans le volet scolaire. J’ai trouvé ça vraiment le fun!

J’ai gagné deux médailles de bronze. Ce qui m’a le plus marqué, c’était de jouer le match de médaille en parahockey. Ce qui m’a déçu, c’est quand mon père m’a montré la vidéo qu’il avait filmée quand j’ai lancé le poids. Il m’a dit que j’aurais pu gagner l’or… J’ai fait mon lancer à partir du milieu du cercle, alors si je m’étais avancé, j’aurais pu gagner l’or.

Qu’est-ce que le Défi sportif AlterGo et le sport adapté ça t’apporte dans ta vie?

Quand je retourne à l’école après avoir fait une compétition au Défi sportif AlterGo ou un tournoi, je me sens comme une personne normale, ça fait une différence.

Qu’est-ce qui t’a amené à participer à la compétition de lancer du poids?

Je ne sais pas trop comment l’expliquer… j’aime ça lancer des affaires (rires), j’ai toujours aimé ça. À la maison, mon père me dit toujours d’arrêter de lancer des affaires.

Le lancer du poids permet de canaliser ça?

Oui!

À quelle fréquence t’entraînes-tu au parahockey? Comment te prépares-tu pour un tournoi ou pour un match?

L’hiver, je m’entraîne deux fois par semaine à l’aréna. Aussi, à la maison, mon père me fait une glace dans la cour pour que je puisse pratiquer. Et l’été, je continue de pratiquer mes tirs au but.

Avant un tournoi, je pratique beaucoup! Et des fois, avant un match, j’écoute de la musique.

Parlant de ton père, qu’est-ce que ça fait d’avoir ton père qui s’implique dans ton équipe, qui te coache?

D’après moi, c’est plutôt moi qui coache plus que lui (rires). Je trouve ça cool d’avoir un père qui s’implique, qui n’est pas dans les estrades, mais vraiment au banc en train de coacher.

Qui est ton joueur de parahockey préféré?

Probablement Mathieu Lelièvre. Il m’inspire tout le temps et m’apprend des choses.

Qu’est-ce que ça te fait d’être athlète ambassadeur pour le Défi sportif AlterGo cette année?

Je trouve ça vraiment cool! Quand mon père m’a annoncé ça, j’étais comme « Oh my god! »

Est-ce que ça fait drôle de te voir sur les affiches? Comment était l’expérience de prendre ces photos-là?

Oui! Et c’était la première fois que je prenais des photos comme ça, ce n’était pas comme les photos d’école, c’était spécial.

Qu’est-ce que tu aimerais accomplir dans les prochaines années?

J’aimerais ça atteindre une équipe plus haut. Je pense continuer à participer au Défi sportif AlterGo, mais mon défi dans les prochaines années c’est de joindre une équipe de plus haut niveau. Et mon rêve, c’est de devenir un joueur de hockey sur luge professionnel et de joindre l’équipe canadienne.

Abonnez-vous à notre infolettre pour ne rien manquer des actualités du Défi sportif AlterGo!
Abonnez-vous à notre infolettre pour ne rien manquer des actualités d'AlterGo!
Share via
Copy link